Eh oui ! Connecter des managers de différentes entreprises peut représenter un challenge opérationnel énorme ! Demandez à Perle notre animatrice en chef qui vient pourtant de la logistique ! Alors pourquoi l’avons-nous fait ?

L’idée vient en premier lieu de nos convictions : nous pensons que des échanges entre personnes différentes apportent plus que des échanges entre personnes qui se ressemblent.
Ce n’est pas un constat d’échec que de se nourrir de l’extérieur, c’est faire preuve d’humilité.

Ok Gandhi… mais sinon ?
Au-delà de nos valeurs, l’économiste James Surowiecki récemment cité dans un article de HBR(1) démontre dans son livre « the wisdom of Crowds » qu’une communauté réunie trouve des réponses plus pertinentes que la plus brillante des personnes qui la compose.

James Surowiecki y met cependant des conditions:

  1. Une réelle diversité des personnes et des points de vue,
  2. L’indépendance des acteurs, c’est-à-dire la capacité donnée à chacun d’exprimer son (réel) point de vue sans ressentir de pression à se conformer et sans risquer d’être jugé.

L’entreprise est-elle source de diversité de points de vue ?
Un salarié reste dans la même entreprise en moyenne pendant 10 ans (2) et seulement 2,4% des salariés des secteurs que nous visons ont changé de poste entre 2010-2015 pour un autre secteur ! (3) Clairement le manque de mobilité n’est pas source de diversité de profil. Il limite donc la pertinence des idées dans les entreprises si l’on suit James Surowjecki.

 

L’état a décidé de s’attaquer au sujet de la mobilité et donc de la diversité dans les entreprises. La loi « Liberté pour choisir son avenir professionnel » a ainsi pour objectif de donner les outils aux salariés pour se former et donc favoriser les reconversions et la variété des profils dans les entreprises.

C’est un début mais il reste néanmoins une culture française à faire évoluer.

Nous y avons tous été confronté à l’approche de la 30aine, 40aine (35aine pour moi …), si si rappelez-vous votre rêve d’être berger dans le Larzac ! Les compétences techniques – hard skills – restent trop souvent les premiers critères pour un recrutement en dépit des qualités humaines – soft skills. Difficile de se reconvertir donc !

Il est nécessaire de trouver des solutions pour favoriser le « brassage » des pratiques.

Chez UpTogether, nos clients ont accepté de tester différents modèles afin de déterminer ce qui apporte le plus de valeur.

Nous avons constaté que :

  1. les managers se détachent plus facilement des problématiques métiers pour se consacrer au management.
    Fini les blagues métiers du genre « Je voulais te raconter une blague sur les erreurs 404, mais je ne la retrouve plus. » !  Tant mieux non ?
  2. les managers libèrent leur parole car ils ne sont pas entre collègues.Nous avons eu des larmes, des rires, des aveux d’échec, des limites exposées, tout cela aurait-il été possible entre collègues d’une même entreprise ?
  3. les échanges sont très riches car les managers ont eu des formations, des cultures et des parcours professionnels différents.
    Quand UpTogether fait rencontrer un manager expérimenté qui a fait toute sa carrière dans une grande entreprise avec un manager junior d’une start-up, cela donne 2 managers surexcités qui veulent découvrir le monde de l’autre afin d’en prendre les meilleures pratiques.
  4. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Le fait de se confronter à d’autres entreprises, permet de se rendre compte souvent que certaines problématiques sont inhérentes au monde de l’entreprise et aux relations humaines.

Je vous rassure donc, Perle, fan de l’intelligence collective adore le principe !

Pour la petite histoire, Grégoire et moi venons de deux mondes différents : le social d’un côté et la finance de l’autre. Cela est source de richesse au quotidien, bien que cela soit rock’n roll par moment !

(1) https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2019/05/25797-le-pouvoir-du-collectif/
(2) lié au peu de flexibilité de l’emploi – cadres bougent tous les 4 ans mais cela prend en compte le changement de poste au sein d’une même entreprise
(3) https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/changer-de-metier-quelles-personnes-et-quels-emplois-sont-concernes

Tester notre offre

Qu'avez-vous pensé de ce contenu ?

cliquez sur les étoiles pour donner votre avis

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Laissez un commentaire, qu’il soit négatif ou positif il sera précieux !